Cannabis

  • Repérage régulier car morbidité plus élevée chez les personnes vivants avec le VIH (PVVIH).
  • Risque de polyconsommation (tabac, alcool, anxiolytiques, autres produits psycho-actifs).

La consommation de cannabis chez les PVVIH est importante (12,5 %) et préoccupante du fait de son retentissement et du risque de polyconsommation.

annexes-blue

Annexes

fiches-liees

Fiches liées

sources-blue

Sources

Date de dernière modification : 6 avril 2017