Qui traiter ?

Il est recommandé d'instaurer un traitement par antirétroviraux (ARV) chez toute personne vivant avec le VIH-1, quelque soit le nombre de lymphocytes CD4 (y compris s'il est supérieur à 500/mm3).
La découverte d'une sérologie VIH positive doit être suivie d'une consultation dédiée rapide en milieu spécialisé.
L'initiation précoce d'un traitement ARV diminue les risques de comorbidités associées au VIH, ainsi que le risque de transmission.
Dans tous les cas l’initiation du traitement doit être faite après une concertation poussée avec le patient, qui doit bien en comprendre les contraintes et les effets indésirables possibles.
fiches-liees

Fiches liées

sources-blue

Sources

Date de dernière modification : 6 avril 2017