Tabac

  • Repérage régulier car morbidité plus élevée chez les patients vivants avec le VIH (PVVIH).
  • Utilisations possible des substituts nicotiniques (gommes, patchs)
  • Le Bupropion est déconseillé du fait d'interactions médicamenteuses possibles.

La consommation de tabac chez les patients vivants avec le VIH (PVVIH) est largement supérieure à celle observée en population générale (50 à 60% vs 20 à 30%).

annexes-blue

Annexes

fiches-liees

Fiches liées

sources-blue

Sources

Prise en charge médicale des personnes vivant avec le VIH. Recommandations groupe d’experts - Rapport 2013.

Consommation et arrêt du tabac. Revue Prescrire. 2016 ; 36 (398) : 926-930

Date de dernière modification : 6 avril 2017