Alcool

  • Zéro alcool en cas de co-infection avec une hépatite !
  • La consommation excessive d’alcool entraîne de nombreux risques, que l’on soit ou non porteur du VIH.
  • La consommation d'alcool aggrave l'infection par le VIH.

Comme pour tout le monde, que l'on soit séropositif.ve ou non, la consommation excessive d’alcool entraîne de nombreux risques (maladies cardiovasculaires, dépression, troubles du sommeil, dépendance, accidents, carences, diarrhées, nausées, troubles neurologiques, insuffisance hépatique, cirrhose, cancer du foie…).

La consommation d’alcool pendant la grossesse peut entrainer des malformations et des troubles du développement chez le nouveau né

fiches-liees

Fiches liées

sources-blue

Sources

Date de dernière modification : 6 avril 2017