Alcool

  • Repérage régulier car morbidité plus élevée en cas de consommation excessive d'alcool chez les personnes vivants avec le VIH (PVVIH).
  • Questionnaire rapide : AUDIT-C.
  • Attention aux interactions médicamenteuses potentielles, en particulier avec le Disulfirame (ESPERAL) .

La consommation excessive d'alcool est associée à une moins bonne observance et à une réponse moindre aux traitements ARV, à une progression de la maladie, à une toxicité accrue des ARV et à plus de pratiques à risques.

annexes-blue

Annexes

fiches-liees

Fiches liées

sources-blue

Sources

Date de dernière modification : 6 avril 2017

Votre avis nous intéresse !

Évaluation du site VIHclic

Chers confrères et chères consœurs,

Je suis actuellement interne en Médecine Générale et dans le cadre de ma thèse, j’évalue le site VIHclic auprès de ses utilisateurs. L’objectif étant de savoir si VIHclic est un outil d’aide à la consultation des personnes vivants avec le VIH (PVVIH).
La durée du questionnaire est de 5 min et votre avis permettra l’amélioration du site.

Je vous remercie par avance pour votre participation en espérant obtenir un maximum de réponses.

Anne Couchou-Meillot

répondre au questionnaire
► y répondre ultérieurement